FRANKFURT - MARSIGLIA

Aller en bas

FRANKFURT - MARSIGLIA

Message par Perchman le Ven 30 Nov - 16:13

CR : Eintracht Frankfurt - Olympique de Marseille

Avec seulement 1 point dans sa besace après déjà 5 rencontres. Le sort de l’OM était déjà scellé, mais comme tout le monde le sait, un dernier dep européen ne se refuse pour personne !

Après avoir fait un check up complet de ma Benz et notamment avoir changé mes pneus (m’offrant une réduction sur le coût complet de cette histoire), je lache Didier a Vi2S délinquance aux alentours de 21h20 avant de rentrer dormir pour être en forme.

« 5h30, aufstehen, es war keine lange nacht,
Doch es ist scheiss egal, heute ist Frankfurt auswährtfahrts »

Après avoir trouvé le sommeil vers les 1h30, le réveil me sort de mes rêves brutalement. Si brutalement que je me rendors... et me voici en retard de 10 Minutes. Putain. Je saute dans la voiture et informe les autres que j’étais sur le trône, l’excuse passera comme une lettre à la poste. Premier arrêt à la salle polyvalente pour récupérer le Double D, celui qui passe entre les gouttes des tests capillaires et un dernier zigoto au béret. On se dit que 4 dans ma petite VW ce serait vraiment le top pour avaler ces 6-7h de conduite mais c’était sans compter sur la masse corporelle de Pierre dit le Blond (tu as la référence ou tu l’as pas), le suédois de Fully.

Pour ma part, je prends le volant jusqu’à la frontière allemande. Frontière à laquelle nous nous ferons, sans surprise, arrêter et prier de nous ranger sur le côté. S’approche alors à ma fenêtre, Gunter et un jeune avion de chasse. Les farces commencent alors, je n’ai pas mon permis de conduire, ni ma carte d’identité. Je tente de troquer notre liberté contre la carte grise du véhicule et ma carte bancaire. Le douanier se montrera fort compréhensif. Puis il nous demande où est ce que nous allons, après lui avoir expliqué que nous nous rendons à la rencontre citée plus haut et que nous y soutiendrons l’OM, Gunter tiendra a préciser qu’il ne nous souhaitait rien de bon. Qu’à cela ne tienne, le bougre finit de fouiller légèrement notre coffre et nous laisse repartir. Avec un autre conducteur vous en conviendrez.

Pour la suite, en tant que copilote averti, j’ai pioncé de Basel à l’orée de Francfort. On traverse de légers bouchons et on arrive enfin en ville sur les coups de 12h.

Premier arrêt : notre hôtel. On traverse la ville, qui semble somme toute assez jolie mais quelque peu hostile pour nous aujourd’hui. Finalement on tombe facilement sur notre building de 25 étages. A l’entrée, du marbre, des effluves de parfums, des niak en costard... et les bruits de hoquet incessant de Bagnoud. Vêtu de mon plus beau training je ne m’approcherai donc pas de la réception. On récupère nos chambres et on essaie de joindre les copains de la Family eux aussi en ville. Ils nous avertissent que ça rôde pas mal dans les bars et que pour le moment très peu de Marseillais sont là. On file donc les rejoindre ainsi que quelques mecs de la section suisse du CU dans un petit pub local très charmant. On fait abstraction des tableaux de l’eintracht qui étouffent les murs et on passe à l’attaque. Bier, bier, schnitzel kartoffelsalat, grosse bier, shot, shot de merde, petard...

Dans la foulée on apprend que tous les bus sont bloqués à la douane. Face à ça on se dit que les mecs n’arriveront peut être jamais en ville donc qu’on est seuls... on trace vers la gare pour retrouver une quinzaine de mecs du CU ainsi qu’une quinzaine de Hools de St Pauli. Y’a des beau bébés mais ça fait peu de monde si on se fait serrer par des mecs. Enfin bref, on se dit que ce sera tout de même une belle expérience quoiqu’il arrive. Vodka sur vodka le temps passe, mais rien mis à part des mecs qui zonent normal.

Peu après on apprend que les Fanatics auraient pu repartir de la frontière, avant d’être à nouveau bloqué sur l’aire d’autoroute suivante.... pour ce qui est des 4 autres bus, ceux-ci resteront bloqués à la douane, pour quelques armes trouvées (si on part du principe qu’un manche à balet est une arme).

Comme tous les groupes à l’exception des Fanatics se voient interdire l’entrée sur le territoire, ces derniers rebrousseront chemin. Qu’on aime ou pas l’OM on ne peut que s’indigner de voir des traitements pareils... vis à vis des mecs qui posent des congés notamment. Après discussions avec les mecs une fois sur place on apprendra que l’OM aurait peut être jouer un rôle pour que les bus ne passent pas. Vu que l’équipe est éliminée, le club aurait voulu éviter des amendes ou autres problèmes sur place.

Enfin bref pour notre part vu que les Fanatics sont là et avec leurs entrées, on file vers le stade avec un indép et un fana, a 6 dans la voiture et un Bagnoud apprivoisé dans le coffre. Après avoir pesé le pour et le contre je décide de prendre le volant de ma voiture relativement éméché, quelle brillante idée. On file donc et sur le passage on tombera sur les points de rendez vous des mecs de Frankfurt. Grosse masse noire, difficile à dire si il s’agit des groupes ou non mais on se dit qu’on a pas besoin d’en savoir plus, après avoir couper 5 priorités et avoir failli percuter un tram on arrive aux abords du stade. Les va et viens de Bagnoud hors et dans le coffre feront rire les voitures derrière nous.

On lâche Guillaume Saltype et Didier pour arriver à 5 en parcage. On rentre par miracle sans pass et on parque. Un bus Fanatics, un bus mastre, un bus Dodgers?... peu de monde mais les gars sont motivés. On récupère nos places et on rentre avec les mecs. Dedans c’est la merde, aucune organisation si ce n’est celle destiné à nous casser les couilles. Fouilles répétitives, inutiles... On rentre alors que l’OM perd déjà 1-0.

En face sans surprise, une tribune surchauffée et des drapeaux distribués en latérales et agités sur ordre du kop, ce qui donnera des moments assez sympa objectivement. Grosse pyro de leur côté en début de match. De grosses poussées vocales repris parfois par la latérale. Costaud mais bon, ces latérales sont affreusement similaires aux latérales suisses allemandes. Des gros mastres qui te chauffent, des ploucs, des « Frankfurt zwei, Marseille Null, Danke, Bitte», enfin bref mes ardeurs sont ressorties...

Durant tout le match le parcage ne lâchera pas, quelques petards et pyro et deux trois chants puissant pour le peu de mecs et surtout de mecs de groupe. Fin du match 4-0. On s’arrache. C’est là que le scandale commencera définitivement.

Durant le match les autorités interpelleront près de 6 marseillais, pour des cache cou ou des petards a fumer. Ils seront conduits directement au commissariat principal et une somme de 300€ par tête est demandée par la police. Soit quasiment 2000€ à sortir cash et à donner aux flics...

Cette même police qui devient de plus en plus insistante n’hésitera pas à tenter d’interpeller un mec gratuitement, permettant à ces fils de pute de pote en armures de débarquer fort. On se fait charger violemment par la police. Aucune discussion malgré pourtant l’atmosphère n’était pas tendue. A noter la droite d’un flic dans la gueule de Thibaut qui le fera sortir de ses gonds. Ce dernier n’hésitera pas à se retourner et à se mettre en garde en gueulant « bilige schlampe », ajoutons à ça les autres « Huereschweine » de Saltype Salman surprendront plus d’un agent de police.

1h passe, on peut enfin partir, enfin au parking, sous les aboiements des pitbulls (auxquels on a enlevé les muselières pour l’occasion). En effet, les interpellés sont encore au commissariat malgré que les tunes aient été rackettées depuis bien longtemps par ces chiens galeux de flics.

Pour notre part, on prend notre voiture et on rentre à l’hôtel dormir, malgré la présence d’un fitneuss dans le bâtiment qui ne charmera qu’à moitié Tchibaut. Fin du séjour, sacré déplacement de merde mais on aura au moins bien rigolé.

Perchman et les zouaves
avatar
Perchman
puit sans fond

Messages : 76
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Sous le sol

Revenir en haut Aller en bas

Re: FRANKFURT - MARSIGLIA

Message par walli le Dim 2 Déc - 18:57

Précision, dans le petit bar ou nous avons mangé, ce n'était pas la section suisse avec nous ;-)
ainsi que dans le pub c'était plus 50-60 têtes CU-Indép-St Pauli...
c'est ça de boire des shots de vermine ;-)))
Plaisir de vous avoir vu en tout cas!
LIBERTE POUR LES ULTRAS
FC'08 ON TOUR

walli
Subaru Impreza

Messages : 5
Date d'inscription : 22/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: FRANKFURT - MARSIGLIA

Message par Perchman le Lun 3 Déc - 14:34

Merci Walli pour les précisions, j’étais plus sur... à très vite Twisted Evil
avatar
Perchman
puit sans fond

Messages : 76
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Sous le sol

Revenir en haut Aller en bas

Re: FRANKFURT - MARSIGLIA

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum