Marseille - Saint-Etienne / 12.12.17

Aller en bas

Marseille - Saint-Etienne / 12.12.17

Message par Perchman le Lun 22 Jan - 13:35

Marseille - Saint-Etienne // 12 décembre 2017

Présents : Perchman, Carlito, Nicolas Couldjoubilov, Tchibaut, Guillaume Sale Type Salman


Vendredi 10 :

Après une belle et longue (vie à Sedvnvm) soirée, ainsi qu’une courte nuit entre jeunes hommes transpirant l’alcool, nous nous retrouvons rapidement serré à 5 dans une Yaris dernier cri et prêts à nous envoler vers une destination hors de nos frontières. C’est un week-end sympathique dans le sud qui nous attend. Comme convenu entre nous, nous nous efforçons de prendre la route immédiatement et après quelques canes consommées dans le véhicule, nous voici déjà à Genève. Nous avalons les kilomètres rapidement, comme notre hôtel se situe sur le Vieux Port, nous risquons de nous retrouver coincer dans les bouchons dès notre arrivée si nous ne brûlons pas un peu l’asphalt. Finalement nous rentrons dans la (belle) ville de Marseille sur les coups de 16h30, ce qui nous laissera le temps de parquer notre carriole et d’aller déposer nos affaires dans notre appartement du week-end.

Après avoir pu poser pied dans notre refuge, nous recevons des messages de Mars’ et nous retrouvons invités au local FANATICS. Face à cela et sans programme concret de la soirée, nous acceptons l’offre. La délégation de Mongos se retrouve donc contrainte à emprunter le métro pour s’y rendre, la découverte de ce moyen de locomotion laissera certains d’entre nous quelque peu stupéfaits. Sur place, Franck (qui était monté pour la triste finale de coupe) nous accueille et nous emmène directement à leur local. On retrouve une quinzaine de Fanatics en train de terminer le tifo pour la rencontre de dimanche face aux Verts. Très bien accueillis, l’alcool et le Fanta ne tarderont pas à couler à flots.
Après quelques bières et discussions diverses avec nos hôtes du week-end, on décide de prendre une ou deux parties de baby-foot (une bonne idée pour le nôtre de local d’ailleurs). Le duo d’herbes seuch (Carlito/Perchman) enchaînera rapidement les victoires face aux adversaires les plus coriaces. Après trois victoires en autant de parties, nous décidons de lâcher les manettes et de retourner à nos boissons. Nous en profitons pour laisser plus d’une cinquantaine de sticks SEDVNVM sur le bar qui ravira tout le local, à noter le fameux stick « I Love SexSion » qui questionnera plus d’un marseillais. En échange, nous recevons nous aussi une enveloppe chacun de leurs nouveaux sticks.

En dehors de l’accueil chaleureux, nous notons le local plutôt sympa des Fanatics, sur deux étages, très bien aménagé (babyfoot, déco, bancs, bar, wc…) et surtout sa longueur, équivalente à celle de leur secteur, qui leur permet de préparer le 100% de leurs tifos dans leur local.

Après avoir traversé les plus gros classiques de la Fonky Family et de Massilia Sound System, c’est sur des vidéos de tribunes argentines que la délégation de Mongos décide de passer au sky ou au plus subtil Vodka Oasis. Les verres s’additionnent, puis se multiplient, sans avoir l’opportunité de payer un godet. Nous sortons du local vers les 01h00 (un truc comme ça, j’avais plus la notion du temps). C’est avec une sacrée volée dans la gueule que nous décidons de couper court et de ne pas suivre la vingtaine de Fanatics vers un établissement nommée « Le Traquenard ».
Le bon collègue Gonzo, arrivé en milieu de soirée, nous ramènera à notre appart qui se trouvait tout de même à une bonne heure à pieds. Sur place l’instigateur de cette after appart, qui avait failli rendre l’essentiel de son estomac durant le voyage retour en voiture, n’hésitera pas à se coucher sur le canapé et tomber dans les bras de morphée. Après quelques tirages de chaussettes, bagarre d’hommes ivres et nombreux joints, les rescapés Mongos ainsi que le Chevalier de Provence se décident à mettre un terme à cette première soirée.

Samedi 11 :

Au terme d’une nuit bien méritée et attendue par beaucoup, nous voilà frais et d’attaque pour ce samedi doux et ensoleillé qui nous attend. On commence la journée par un petit kawa sur le Vieux Port et on s’engouffre dans le petit train nous menant à la Bonne Mère. En haut, une température de 6 degrés et un ressenti de -25 nous attendent. On prend quelques photos furtives et on se réfugie au chaud. Une fois le tour du guide (des jours impairs qu’est votre narrateur) terminé, l’équipe repart en ville pour prendre son déjeuner.

Comme la veille nous avions mangé dans une pizzeria tenue par un fan club local de JUL, dont la spécialité est le ciment utilisé à la place de la farine, on se dit qu’on va essayer de trouver un resto correct. On fouille donc le Port ainsi que ces environs avant de tomber sur « Le Pointu ». La petite tente extérieure aménagée et remplie de chaufferettes nous convaincra rapidement. Entre burgers maisons, tartares de bœuf et poulpes marinés, les Mongos sont rassasiés. Une fois le repas terminé, votre narrateur invita l’équipe à le suivre dans un lieu nommé « La Friche » (lieu culturel où diverses expositions s’y tiennent, un skate-park et des terrains de foot et basket régulièrement utilisés par les jeunes des quartiers voisins ainsi qu’un petit shop, un bar et un resto, et même une radio donnent une vie constante au lieu, à visiter si on est de passage sur Marseille quelques jours). Je vous écourterai les détails, mais on s’est fait un petit marché de Noël composés de divers artisans locaux c’était très sympa.

Une fois la visite terminée, nous reprenons la voiture direction les Terrasses du Port pour éventuellement trouver des perles rares au  milieu des soldes de ce grand centre commercial. Malheureusement l’équipe rentrera broucouille de cette expédition.

Il arrive 18h-18h30, nous décidons de reprendre nos habitudes, on se rend donc dans un pub situé sur le Port afin de retrouver nos Tontons de la FC, Alex et Labrousse ! Rejoints par Gonzo et sa dulcinée, on commence à picoler quelques pintes. Face à la faim grandissante, on fait route vers Cours-Julien et nous continuons la soirée la haut.

Après un kebab pris sur le pouce, on se dirige vers un bar et à notre grande surprise, nous atterrissons au fameux Traquenard. On rentre en se faisant un poil dévisagé mais on prend rapidement place au bar. On retrouve quelques fanas mais aussi des mecs de Liège (PHK), aussi là pour le week-end et la rencontre face à la Vertmine. On discute un peu tribunes et on en  profite pour filer les coordonnées de Varone pour la vengeance face à Anderlecht. A la fermeture du troquet, nous reprenons la route vers le Vieux Port où nous finiront tranquillement notre soirée avant de rentrer à l’appart.

Dimanche 12 :

Au réveil, on constate un temps gris dégueulasse mais on s’active pour rendre l’appart et on file au Mucem pour faire le tour de la fameuse exposition sur le supporterisme. On fait le tour en 45 minutes – 1 heure. L’expo est sympa mais manque un peu de profondeur sur certains points et sujets. Ce sera tout de même l’occasion de voir des maillots et matos ultras historiques (des photos de la tribune du Toro dans les années 80 au maillot de Maradona en passant par des pièces de tifos de Liège et des vidéos sur les émeutes en Turquie orchestrée par les différents groupes d’Istanbul).
La visite terminée, on retourne en ville pour ceux désireux d’un peu de shopping puis nous filons au local Fanatics pour retrouver nos hôtes et récupérer nos billets. On y retrouve un bon noyau de 50 mecs ainsi que nos vodkas oasis que nous n’arriverons toujours pas à payer. Fin de l’apéro, on fait route vers le stade en voiture. On boit encore une bière ou deux au point de rendez-vous des Fanatics et on bouge avec eux au stade, au total une centaine de mecs sont là. On rentre dans le stade et on prend place dans le secteur.

Niveau tribune ça bouge très bien chez les Fanatics, ils ont leurs propres chants et ne suivent pas les chants du virage. A noter qu’il s’agit du dernier groupe (sauf erreur) à ne pas se servir d’un micro mais d’un méga. Ça chante, ça bouscule et l’OM gagne. Le groupe est d’ailleurs très strict sur les vidéos filmées dans le secteur et les membres du groupe n’hésitent pas à provoquer des pogos un peu partout lorsque l’ambiance redescend. Fin du match, victoire de l’OM. La présence des Steph’ auraient sûrement pimenté le tout, surtout que le parcage visiteur se situe à la hauteur du secteur Fanatics.

Nous retournons vers nos voitures et nous sentons qu’il est l’heure pour nous d’y aller lorsque le bon Brebis des Fanatics nous lança un « Les Sionistes, ca vous dit on va s’enfiler un dernier verre au Traquenard », face à cette invitation qui sonne comme un énorme piège, nous songeons plutôt à rouler un bout pour nous rapprocher de chez nous.

Fin du week-end, retour en terre après un bon week-end et un bon accueil. Une mention spéciale pour la Patoch’, fournisseur officiel de produit qui marquera plus d’un Mongos !
avatar
Perchman
pochtron

Messages : 52
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Sous le sol

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum